Goënaëlle Carru

Cocooneuse Cercles de Femmes

Goënaëlle Carru

Son prénom, Goënaëlle, vient du celtique Gwenhael et a pour signification « blanc, pur, sacré » pour Gwenn et « noble, généreux » pour Haël.

 

Généreuse, elle l’est.

 

Née dans la canicule légendaire de 76, sous le signe de la Vierge, zodiaque associé à la pureté, au travail, au don de Soi, à l’écoute du corps et à la justesse, Goënaëlle, sous ses airs faussement froids, aime vraiment bien les gens et s’est toujours demandé quels étaient ses dons à offrir au monde (malgré des signes évidents !).

 

Cheminant, elle comprend très jeune que la générosité a ses limites, que la vie est inexorablement faite d’ombre et de lumière et que pour bien aimer les gens, il faut d’abord apprendre à bien s’aimer soi-même.

 

Elle se découvre alors extraordinairement résiliente, alchimiste, transmutant des croyances et attitudes toxiques, telle un serpent qui change régulièrement de peau pour sa bonne évolution, ce qui lui permet, aujourd’hui, de guérir lentement de sa lignée et de reprendre son destin en mains, vivre sa vie : sa légende personnelle.

 

L’apprentissage de l’amour propre a permis et lui permet encore de devenir, en toute humilité, une femme de plus en libre, authentique, autonome affectivement, créative et ayant le courage de révéler au monde ses dons et trésors intérieurs.

 

Effectivement, elle n’est pas non seulement une fée pour les enfants en difficulté, elle est aussi une femme qui s’est ouverte à la spiritualité, éveillant ainsi son âme sorcière, pour développer toujours plus sa conscience, creuser dans le vrai, découvrir son propre féminin sacré, équilibrer et apaiser chaque jour son monde intérieur au nom de sa pleine réalisation.

 

Elle suit son intuition, étudie, se forme, s’informe, se déforme, s’initie, se remet en question, essaie, expérimente, tombe, se pardonne, essaie encore mais surtout, elle ne survit plus, elle vit.

 

De femme enchaînée à femme déchaînée, il est évident à ses yeux que ce processus d’individuation est l’essence même de sa mission de vie et qu’il est impensable de garder les fruits de ce voyage initiatique pour elle seule.

 

C’est là que la générosité sacrée intervient à nouveau, celle qui la pousse à avoir en-vie d’aider les femmes, ses soeurs des étoiles, à découvrir leur puissance créatrice, à reconnaître qui elles sont réellement, à être maîtres de leur destinée et ainsi maîtriser la danse équilibriste de l’énergie féminine et masculine en elles et autour d’elles.

 

Pour se faire, elle crée son entreprise, « Les Chouettes Héroïnes », grâce à laquelle elle peut laisser libre cours à ses 2 grandes passions : l’art et le processus à la réalisation de soi.

 

Goënaëlle dessine, lit, danse, dévore la musique, écrit, prie, pratique le yoga, cuisine, retrouve souvent ses amis, se fait masser, embrasse, voyage, parle à son chat, fréquente les concerts et les festivals, écoute la mer et projette de rouler en moto et de vivre près d’un océan.

 

Comme vous pouvez le constater, Goënaëlle se concentre sur l’amour réciproque présent dans sa vie et la vie le lui rend bien !

Sa pratique

Depuis toute petite, Goënaëlle a le don de rassembler, de voir des détails que personne ne voit et de communiquer… avec le monde visible et invisible.

 

Adolescente, elle collectionne les tarots, est fascinée par l’ésotérisme, écrit comme elle respire et cherche les réponses dans une multitude d’expériences sages et moins sages car elle sent que sa vérité n’est pas celle qu’on lui dicte.

Aujourd’hui, pédagogue, institutrice dans l’enseignement spécialisé, artiste, apprentie chamane/art-thérapeute/eurythmiste/anthroposophe et humaine passionnée, elle pratique l’alchimie spirituelle et mentale ainsi que la reconnexion au Sacré sur base du chamanisme celte, de l’anthroposophie et du rythme initiatique de la nature et des saisons.

 

Activée à l’énergie de Shamballa, elle reconnaît le pouvoir guérisseur des mains, de l’intention et de la visualisation et peut prodiguer des soins énergétiques en séance individuelle.

 

Elle utilise sa propre expérience spiritualo-initiatique, les énergies reliées au Zodiaque, aux planètes et au cycle de la lune, la cartomancie, l’art-thérapie, des rituels magiques ou ancestraux, la prière, la méditation, l’eurythmie, le symbolisme, l’observation de la nature,… au sein de Cercles de célébration, d’initiation et de transformation pour les femmes.

 

Les cercles de femmes qu’elle propose sont des intervalles, des moments de ralentissement et d’introspection dans notre vie moderne qui accélère toujours plus et qui, par conséquent, nous déconnecte du sens de notre vie.

 

Des pauses provoquées au bon et juste moment pour s’écouter, se réaligner à l’essentiel, décoder les messages de la nature et se mettre au diapason, en résonance, avec l’énergie de la saison, de l’entre-saison ou de la phase lunaire du moment.

 

Il y a effectivement des actions qui se feront plus facilement à une certaine saison plutôt qu’à une autre : l’énergie est toujours disponible pour nous soutenir !

 

Comme dit Arouna Lipschitz, il s’agit de travailler avec l’esprit des saisons.

 

Goënaëlle reconnaît aussi la puissance d’une communauté ou d’un rassemblement.

 

Vivre sa vie est fait de moments de joies, de satisfaction mais aussi de doutes et de découragement et lorsque nous les vivons seules et sans témoin, ces périodes sombres ne nous apportent aucune inspiration ni motivation.

 

Ces Cercles sont aussi des opportunités de se sentir reliées, encouragées et stimulées.

 

Vous n’êtes pas seule !

 

Cette Chouette Héroïne crée et déclenche l’occasion de réveiller l’âme sorcière en chacune des femmes, de se reconnecter à la conscience, à la Vie, à la reconnaissance et au développement du Soi, au feu créateur, à la prise en mains du destin, à l’autonomie et à la liberté d’être.

 

Et ainsi, elle invite, guide, aide, initie les femmes à devenir leur propre Chouette Héroïne et être une meilleure compagnie pour elle-même et les autres.

Ses cocoon d’activités :

  • Cercles de femmes

Contacter Goënaëlle Carru

GSM *

* Champs obligatoires